[INTERVIEW x SENAMO x SEYTE x MANI DEÏZ] – « j’aime pas du tout cet esprit de conservation de la bonne pensée ou de la bonne musique »

1) Comment vous est venu l’idée de faire un projet en commun ?

Senamo : J’ai proposé à Seyté  sil était pas chaud de faire un projet rien qu’avec moi, on est dans le même groupe depuis longtemps sans avoir réellement fais des sons rien qu’à 2 et je trouvais qu’il avais des tournures de phrase et une technique que je retrouve dans la manière dont j’écris aussi, donc je trouvais sa cool de s’allier le temps d’un projet.

Seyté : Senamo a eu l’idée il me l’a proposée, je trouve qu’il y a des similitudes dans notre rap, notre facon d’ecrire, d’aborder les themes mais aussi des differences au niveau d flow de la technique des placement etc…J’ai tout de suite pensé qu’on pourrait etre complementaires donc on l’a fait.

2) Ne pas avoir mis d’intro et d’outro c’était une volonté ? Fusion ultime et 3 fois rien font office d’intro et d’outro du coup ?

Senamo : En soit elles ont été pensé comme des intro et outro, mais on se disait que dans ton iPhone t’as déjà 100 sons appelé Intro et que ce serait plus sympa de leurs donner un vrai titre.

3) Ne choisir qu’un beatmaker, notamment Mani Deïz, c’était pour donner une couleur et cohésion dans la continuité des morceaux ? Pourquoi ce choix ?

Senamo : Yes puis Seyté et moi  on vient d’une école super française, où le boom bap sample violon guitare piano est la base de cette enseignement donc on a eu une envie de retour au source et Mani Deiz est un des gars les plus chaud dans ce domaine la.

Sey té : On voulait cette couleur boum bap  » à l’ancienne » et on a donc proposé à Mani de produire le truc

4) Dans notre précédente interview Senamo tu nous avais dit « J’ai envie de te dire « 2015 c’est là que tout commence…vraiment » … C’est bon ? Le bordel arrive plus que jamais ?

Senamo : Ahhahah disent que c’est lent, tout met longtemps ou peut être jamais à se mettre en place, mais on lache rien, cette année 2016 arrive avec plein de nouveau délire, pour moi le délire boom bap classique, même si je déteste appeler ça comme ça, c’est derrière moi, sauf si maintenant j’entends une prod qui me rend ouf et que j’écris direct dessus. Sinon ça fait 10 ans de rap Boom Bap : j’ai besoin de changement.

Seyté : On a encore beaucoup de pain sur la planche que ce soit en Smala ou chacun de notre coté donc oui beaucoup de choses vont arriver.

5)  Dans la réalisation de vos clips ça se passe comment pour les idées ? Qui est le plus imaginatif ? Mani Deïz propose aussi des idées pour tout ce qui est imagerie ?

Senamo : Pour le premier clip « Dans ses yeux » on a laissé carte blanche au gars qui a taffé notre clip et on est super content du résultat, pour vulgaire et arrogant c’était plus freestyle, on savait juste le code couleurs noir et blanc. Et pour les solo chacun a géré de son coté son clip, moi je sais que j’avais envie depuis longtemps de faire un clip où les motifs de mes chemises sont les mêmes que sur le mur et je suis aussi très content du résultat!

6) Seyté dans ce projet on sent que tu essayes de faire passer un message, de faire réfléchir l’auditeur, notamment ton couplet dans le titre « Tout compris », peux-tu nous en dire plus ? Quelle a été ta démarche dans l’écriture de ce projet ?

Seyté : Honnêtement ce n’est pas calculé mais si vous le ressentez comme ça, tant mieux . J’ai toujours aimé les chansons à texte, les belles tournures de phrases, les images etc…J’essaie d’écrire le mieux possible et le but n’est pas de faire passer un message mais si à la fin du morceau l’auditeur cogite, se met a réfléchir sur telle ou telle phrase, c’est mission accomplie.C’est moi qui aie eu l’idée de  » tout compris  » je voulais qu’il y ait un morceau un peu plus revendicateur, dénonciateur. Apres, être trop moralisateur ça fait un peu condescendent donc il y a des morceaux et des couplets un peu plus légers, marrants voir egotrips.

 


7) – Question pour Senamo : quelles sont les qualités de Seyté ? Et qu’est ce qui t’a fait kiffer quand tu as produit ce projet avec lui ?

Senamo : Une des grandes qualités de Colin et qui  m’a aidé depuis longtemps,c’est que depuis longtemps il a un très bon level d’écriture et de flow, t’écoutes comment je pera y a 5 ans et comment lui pera y a 5 ans c’est pas comparable, j’sais que ça a été comme un moteur, tu veux toujours faire mieux parce que t’entends des textes de ton pote qui te mettent une claque. Et ce qui m’a le plus fais kiffer je pense que c’est quand il a mis sa casquette Lacoste sur le coté en signe d’approbation de la lourdeur de vulgaire et arrogant

– Question pour Seyté : quelles sont les qualités de Senamo ? Et qu’est ce qui t’a fait kiffer quand tu as produit ce projet avec lui ?   Ca s’est passé comment pour l’écriture ? Vous écrivez en même temps ou alors quelqu’un attends que l’autre lui envoie un texte pour écrire son couplet par la suite ?

Senamo est un excellent MC, il a un flow très rapide et unique en son genre, une technique énorme et un sens de la formule et des belles phrases.C’est cool de travailler avec quelqu’un dont on aime le travail, tu sais que le résultat te plaira. Généralement il y en a toujours un des deux qui écrit avant l’autre donc celui ci envoie son texte à l’autre pour que les couplets soient compatibles et qu’il n’y ai pas de répétitions.

8) Senamo, pourquoi penses-tu faire grincer les dents des puristes ? (cf le titre Chez nous)

Senamo : Parce que j’espère faire le moins possible partie de leurs codes et de leurs modes de pensées, j’aime pas du tout cet esprit de conservation de la bonne pensée ou de la bonne musique, je trouve ça tellement de la branlette, si tu trouve que la trap c’est pas de la musique, c’est que t’aime pas la musique, moi j’aime pas le folk, je dis pas que c’est de la merde ou que c’est pas bien, non chacun ses goûts. Apres en soit c’est un combat éternel des gens qui veulent évoluer et ceux qui veulent pas évoluer.

9) Seyté, le titre Perles de Rime c’est un hommage et une dédicasse à ton pays qu’est la Belgique où c’est juste un clin d’œil ? Jacques Brel est un artiste que tu affectionnes particulièrement où c’est par symbolisme ?

Seyté : Jacques Brel est un artiste emblématique de notre pays,j’aime beaucoup son travail mais je ne suis pas si calé que ca. Sa phrase  » Moi je t’offrirai des perles de pluie venues de pays ou il ne pleut pas  » dans « Ne me quitte pas  » est mythique et je voulais juste lui rendre hommage en la modifiant à ma sauce.

 


10) Dans ton clip Un Seul Pas, Senamo tu nous a clairement sorti tes plus belles chemises ! Nan sérieusement, vous pouvez nous parler de l’équipe avec laquelle vous taffez vos clips ?

Senamo : S/O Ben Sherman!!!!! On a pas d’équipes définitives, on aime bien rencontrer des nouvelles personnes,  échanger des nouvelles idée, puis en soit le paysage des bons clippers Belge est fort réduit, mais la c’est vrai qu’on commence à taffer pas mal avec Guillaume Kayakan qui est dans le collectif WildNerdz, donc des choses arrivent…!!!

11) Le rap belge est en train de prendre de plus en plus de place, avec votre projet, celui de Caballero & Jean Jass, et maintenant celui de Damso, le rap belge confirme et s’installe aisément au sein du paysage du rap francophone, Senamo tu nous avais confié que la Belgique était trop fermé à la nouveauté mais que ça allait venir car les gens s’ouvrent de plus en plus, quel bilan et quel constat pouvez-vous faire sur le public belge ?

Senamo : Ben petit à petit grâce à des Damso, Hamza, Nixon etc…Le rap s’ouvre, le public aussi, donc le terrain de jeu devient plus grand, ça fait du bien au mouvement. Aprè les gens sont encore trop fermés, faut pas oublier que le rap c’est aussi pour s’amuser, faut dédramatiser et dépolitiser le rap, mon rap n’est pas revendicatif ou militant, ça n’a aucun intérêt, c’est pas moi qui vais changer les choses, je donne mon opinion si ça peut faire réfléchir les gens tant mieux. Mais je suis pas là pour faire la morale aux gens

12) Entre textes égotrip comme « Vulgaire et Arrogant » et texte touchants et plus sensibles comme « Dans ses yeux », qui sont réellement Senamo et Seyté ? Un mélange des deux ?

Senamo : Ahahah moi j’t’avoue je préfère écrire un texte comme Vulgaire et Arrogant, ça me fait plus kiffé, après forcement les gens sont plus touchés par des textes comme ceux de « Dans ses yeux », mais je dirais que je préfère le coté Punk du rap que le coté Bobo fleur bleu, malgré que j’en ai fais des textes comme ça. Donc je dirais un quart « dans ses yeux » et 3/4 vulgaire et arrogant.

Seyté : C’est un peu ça la force de la musique,sur deux morceaux différents, tu peux passer d’une ambiance à une autre d’une émotion à une autre et je trouve ça positif de pouvoir varier les humeurs.Il y a des jours où tu te lèves et tu es plus en mode  » dans ses yeux  » et d’autres où tu te lèves avec une niaque « vulgaire et arrogante ». On est, en quelque sorte, un mélange de toutes ces humeurs.
13) Commencer le projet par « Fusion ultime » qui est un morceau très rentre dedans, égotrip, et finir l’écoute par 3 fois rien, dans lequel vous vous confiez, parlez à vos proches, c’était voulu ? Pouvez-vous nous expliquer ce choix ?

Senamo: Le projet a été pensé comme un projet classique des Années 90, donc forcement pour l’intro on voulait des scratchs et un son qui motive, fin comme tu dis qui rentre dedans, pour l’outro c’est Mani qui nous a dit, sur cette prod faut que vous fassiez comme a l’ancienne , que des dédicasses aux gens, on a kiffé l’idée et naturellement le son s’est mis en outro.

14) C’est quoi les 3 derniers albums que vous avez mis sur votre portable ? Vos 3 dernières claques cinématographiques ?

Senamo :Les derniers albums c’est Schoolboy Q Blank Face Lp, Hamza Zombielife et Drake Views from the 6, sinon j’ai kiffé a fond One punch Man, et sinon ses temps ci, je suis un peu saoulé de regarder des films et des séries, j’ai l’impression que c’est toujours le même scénario, c’est comme les mêmes ingrédients juste avec des épices différentes, à la fin ça saoule.

Seyté : Je ne suis vraiment pas à la page en ce qui concerne le rap actuel mais ça ne m’empêche pas de kiffer certains trucs, j’ai beaucoup aimé le taf de Russ, sinon j’écoute majoritairement des morceaux anciens. Ca passe de la chanson française, à des morceaux salsa, blues, funk etc. Coté films c’est pareil, hahaha j’aime beaucoup les vieux trucs (je suis un gros casse-couille, oui …) je pourrais citer O’brother, Usual suspects, Snatch, The Mask.
15) Alors, le petit bain à Paris c’était comment ? Vous allez tourner en festival cet été ? Bonne ambiance pour Les FrancoFolies de Montréal ?

Senamo : C’était très cool, on était pas super prêt mais c’était un chouette moment!

Seyté : le projet sortait le jour même du coup le public ne connaissait que les extraits déjà sortis en clip et pourtant ils étaient très chauds. On a plein de potes sur Paris du coup c’est toujours un plaisir d’y jouer. Montréal c’était incroyable ! On a passé une semaine sur place et on a tous trop kiffé.L’accueil, la mentalité locale etc je conseille vraiment aux gens d’y aller parce que c’est vraiment le top ! Et quand tu penses que tu traverses l’océan et que tu te retrouves face a une foule qui crient en chœur sur tes morceaux, c’est insensé. On fait beaucoup de dates cet été, en Smala comme en 3 fois rien: Demi P festival, le Brussels summer festival, on va même jouer en Hongrie au sziget.

16) Sérieusement, en 2016, ça vous saoule pas ce débat perpétuel « Boom bap vs Trap » ?

Senamo : Ultra saoulé, comme je disais plus haut moi je kiffe la musique, faut arrêter  les pseudos guerres pour rien, faut arrêter aussi de mettre des commentaire quand t’aimes pas une vidéo. Si tu fais partie de ces gens la, sache que tu n’as aucunement mon respect et que je souhaiterais que tu meurs ahahah!!

Seyté  : Je préfère même pas en parler…Laissez les gens faire ce qu’ils veulent et arrêtez de croire que VOUS savez ce qui est bon ou mauvais, chacun ses goûts, point a la ligne !

 

17) Qu’est ce que ça vous apporté d’avoir Mani Deïz plutôt qu’un autre beatmaker sur votre projet ? On se souvient notamment de votre freestyle en 2013 pour le projet Autistic Machine

Senamo : Ben Mani ramène quoi qu’il arrive cette touche de rap français typé old school, et c’était ce qu’on voulait.  Ca fait plaiz de pouvoir kicker des instrus  sur lesquelles en  étant jeune tu serais devenu ouf en les écoutant

18) Vous écoutez quoi comme son en répondant à cette interview ?

Senamo : J’me but pas mal a Freeze Corleone!!!

Seyté : j’écoute rien, je reviens de jours intenses au Dour festival et j’ai mal à la tête !

19) Des projets solos en préparation ? Un autre projet en commun ? Et avec La smala ?

Senamo : Moi j’espère sortir un projet solo prochainement et ça tuerait qu’avec La Smala on face enfin l’album qu’on rêve de faire depuis qu’on a commencé le rap!!

Seyté : Je pense qu’au sein de La Smala on a tous un projet solo caché dans le coin de nos têtes, pour l’instant rien de concret en ce qui me concerne mais je pense qu’un jour j’en sortirai un. On ne vas pas tarder a se pencher sur un album smala également
20) A la fin du clip « Pour etre franc » on voit un extrait du documentaire La Smala, il est sorti ?

Senamo : Yes il est dispo dans le cd « Un cri dans le silence » c’est un double CD, un CD avec le projet 8 titres et l’autre CD avec le documentaire produit par 7 ème thème!

20) Purple ou verte ?

Senamo : Purple? La beuh purple? Parce que la beuh Purple je suis raciste limite ! C’est du tabac avec lequel tu roule des joints. Si c’est le sirop bah chez nous il est pas purple ahaha. Mais si c’est beuh ou sirop, je dis beuh d’office, le sirop sur le long terme c’est du suicide…Malgré que je sois Fanatique!! S/O CODION!

Seyté : Jack Coca

21) Merci de nous avoir accordé cette interview les gars, vous avez quelque chose à rajouter ?

Senamo : Restez curieux!!!!

Seyté : la drogue c’est de la merde !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *