Le son des années 2000 : Les duos mixtes du rap français

C’était l’époque où YouTube n’existait pas encore, Shazam non plus d’ailleurs, quelle plaie ! Une époque où la musique venait à nous. A moins d’écouter la playlist intégrale de Skyrock tourner en boucle en seulement deux heures, il n’était pas chose aisée de retrouver un son anonyme au rythme familier.
Alors on l’appréciait, comme un mets singulier et précieux. On tendait l’oreille au moment où l’annonce du titre et de son interprète se faisait. Pourvu que tout le monde la boucle à ce moment-là, sinon on repartait dans une recherche sans fin.

Une fois la pépite dénichée, il fallait souvent passer par ce bon vieux Limewire pour la posséder fièrement sur son Ipod. Ou commander le Graal pour son anniversaire : les Planète Rap. On était des gosses, on n’avait pas un rond… et on s’en contentait.

C’étaient les années 2000, Willy Denzey et Tragédie ambiançaient tout le monde, de quoi relativiser les tendances actuelles. Mais les années 2000 avaient leurs spécificités.
Parmi elles, la mixité. S’il y a bien un type de son qui nous ramène immédiatement cette période dorée, c’est bien celui des mièvres duos homme-femme. L’autotune était encore, à raison, considérée comme un gadget pour enfants. Les poids lourds du rap devaient donc bien souvent faire appel à une touche de douceur humaine pour exprimer leurs peines, leurs doutes, leurs sentiments… les femmes !

Le format était souvent le même, le mâle pose ses deux couplets emplis de fierté, entrecoupés d’un refrain chanté à outrance par ses dames, qui entonnent pour finir un dernier couplet mielleux à souhait. La formule est connue à l’avance, recyclée maintes et maintes fois et pourtant ça marche.
Et puis, on va pas se mentir on a tous chanté un refrain de Kayliah, Wallen ou Kayna Samet à tue-tête dans notre chambre. Même les plus virils d’entre nous, messieurs. Allez, petit florilège pour vous :

  1. Kayliah feat Eloquence : Match nul

 

  1. Rohff feat Kayliah : Qui est l’exemple ?

  1. Rohff feat Wallen : Charisme

  1. Booba feat Kayna Samet : Destinée

  1. Sinik & Vitaa : Ne dis jamais

 

  1. La Fouine – Tombé pour elle

 

  1. Kenza Farah feat. Sefyu – Lettre du Front

 

  1. Shurik’N & Wallen – Celle qui a dit non

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *