Chronique – LACRAPS x Mani deïz – 42 Grammes

Une fois de plus, le rap français a été frappé de plein fouet par le sud de la France. Montpellier affirme sa place de métropole du rap avec ce projet. Lacraps s’est associé avec le beatmaker Mani Deïz pour nous concocter un projet d’exception. Ils avaient déjà collaboré avant plusieurs fois, notamment pour la fameuse Poignée de Punchlines pour Give me 5 qui fut une énorme claque pour le rap français.

Ils ont récidivé et ont sorti un nouveau projet, 42 Grammes, le 21 janvier 2016.
On peut entendre la genèse et l’explication du titre du projet sur l’interlude, une conversation téléphonique où Mani Deïz propose ce titre, 21 grammes étant le poids d’une âme, l’addition de leurs deux âmes donnerait ainsi le poids de 42 grammes. C’est pour cela que sur la cover de l’album on peut apercevoir deux âmes s’enfuir de leurs tombes et fusionner pour ne former qu’une seule âme.

                     « 42 grammes nos âmes s’élèvent pour n’en former qu’une » (42 Grammes)

C’est un projet riche et complet qui contient 21 titres (encore une référence au poids de l’âme), avec plusieurs invités sur des feats.
On peut en effet entendre La Classic au complet ainsi que Char du Gouffre et Paco.
Ce projet est la fusion parfaite de deux artistes, Mani Deïz a su offrir les prods’ adéquates pour coller à l’univers et l’ambiance de Lacraps. Des instrus très douces dans la mélodie mais aussi très sombres accompagnées du beat qui apporte une touche incisive au tout.

Double dragon, un son très marquant de ce projet avec un clip en osmose avec l’ambiance, sombre avec une touche apaisante.

«Du nouveau projet un extrait et j’espère qu’il te plaira
Un amoureux d’la caisse claire et un mec scred qui veut pé-ra»

Les deux protagonistes de ce projet partagent la même passion, celle de la musique et plus particulièrement le rap. Ils ont la volonté de réaliser un projet de qualité et cohérent, réussi avec brio.

« Le destin nous accable et pour la caill’ au taf chaque parent s’tue
Comme un otage, le rap ma came j’trouve plus mon calme à part en stud ‘»

C’est un thème récurant qui ressortira sur plusieurs autres titres, Lacraps extériorise ses émotions à travers la musique et l’écriture, c’est son calmant qui lui permet de s’apaiser et pouvoir réaliser ce qu’il aime.

«  Les mecs parlent de biz’ juste pour impressionner les mômes
Moi j’donne ma vision personnelle et j’essaie d’bien faire sonner les mots »

Il a préféré choisir le rap pour se canaliser et pour pouvoir redonner au rap ses lettres de noblesses plutôt qu’opter pour l’illicite. Il le répétera dans le son Ecoute moi.

Encore une fois, un très gros travail sur l’instrumental et sur les lyrics. On peut également relever la beauté du clip, réalisé par Le Labo.

« Et j’veux qu’on parle de nous dans mille ans comme les pyramides d’Egypte
Donc j’bosse pour, j’suis ce gars pas net qui rappe et qui écrit old school »

Ce projet a une teinte d’old school, des textes assez mélancoliques avec une instru très musicale et riche.
Lacraps espère bien marquer le rap et la musique pour tout le travail qu’il fournit et son authenticité, un rappeur qui souhaite emmener son équipe au sommet pour enfin profiter d’une paisibilité.

« J’veux y arriver mais pour soigner mes blessures, j’reste inapte
J’écris m’entête à faire rimer mes plaies sur 13 syllabes
J’sais qu’il y a peu d’espoir mais une planète saine on prie pour »

L’écriture est encore une fois exprimée en tant qu’art dérivatif, lui permettant de panser ses blessures et garder le moral, il se prend la tête sur la qualité de ses projets pour pouvoir proposer des projets cohérents avec le personnage et tranchants.

Yesssssssss, enfin ! Ce qu’on attendait tous, un couplet de Mani Deïz ! Ce son fait suite à l’interlude 2, qui est encore une fois une conversation entre ces deux artistes, où on entend Lacraps proposer à Mani de gratter un petit couplet sur sa propre instrumentale, et voici ce que ça donne. La fusion ultime des artistes, les deux grattent et posent sur la propre instrumentale de Mani.

Ce projet est un réel coup de cœur, une mention spéciale pour le titre Dernier Voyage en featuring avec Paco et Char, pour la prod du son Insurgés qui se démarque par son style différent des autres. 42 Grammes est un projet cohérent et uniforme dans sa totalité, l’association de Lacraps et Mani Deïz sur chaque son permet de donner à cet album une couleur unique et homogène.
Le troisième acteur de ce projet intervient sur la réalisation de la majorité des clips, Le Labo permet de compléter la touche sombre de la musicalité du projet.

LaCraaaaaaaaaaps enfoiré !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *