Il faut répondre au diable dans la langue de Polly Nor

On dit du diable qu’il se cache dans les moindres détails, dans le travail de Polly Nor il est partout :  La femme du 21eme siècle et ses démons sont les sujets de l’artiste freelance londonienne .

Très présente sur les réseaux sociaux avec plus de 573k followers sur instagram, elle livre à ses abonnés des illustrations de la jeune femme moderne dans tous ses états : imparfaite, frustrée, en culotte, une clope à la main , avec des bourrelets ou déprimée . L’artiste représente la diversité des femmes à travers une vraie variété de personnages, mais aussi une manifestation diabolique de leurs frustrations, désirs ou peurs. Les démons sont comme un bout de l’imagination des personnages, une partie grotesque et instable  d’elles mêmes qu’elles gardent bien enfouit à l’abri du reste du monde et révèlent dans l’intimité d’une chambre en bordel ou d’une forêt imaginaire.

Ici un aperçu de son Instagram

C’est avec une palette haute  en couleur que Polly Nor s’intéresse à l’exploration de l’identité. Ses thématiques, elle les puise dans notre manière à chacun d’utiliser les réseaux sociaux comme une performance de nous-même. Le rapport à notre image, que nous pouvons aujourd’hui complétement modifier voir fabriquer pour nous construire une identité idéale, comme un double .

Ses dessins ne mettent pas seulement en scène la relation de la femme face à ses démons, on y retrouve aussi une présence importante du sexe qui laisse exprimer les idées féministes de l’artiste, revendiquant une plus grande liberté sexuelle pour les femmes, une fin du tabou autour de la sexualité féminine et une acceptation du corps

L’univers iconographiques de Polly Nor nous évoque un quotidien familier à l’aide des nombreuses références à la culture populaire qu’elle glisse dans ses illustrations. Des stickers black lives matter, des sweat Trasher ou des IPhone : ça ne fait aucun doute, ces filles sont bien de notre époque. Grâce à cet apprivoisement de l’espace on s’identifie avec facilité à ces jeunes femmes au double démoniaque.

 

En clair sous ses coups de crayon satiriques, la talentueuse Polly Nor monte une parfaite critique de notre époque tout en illustrant un hommage quotidien à la jeune femme parfois un peu paumée et tiraillée du 21eme siècle à travers qui chacune peut  aisément se retrouver .

Ses illustrations sont à retrouver sur son site

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *