Interview de @Cecile_hoodie, votre valentine d’un soir

Si vous êtes passé à côté de l’info (ce qui me parait quasi impossible), nous sommes le 14 février 2018, journée de l’amour, des chocolats et des cœurs en papier mâchés.

 

Comme chaque St Valentin le monde se divise autour de cette fête un peu mignonne un peu gniangnian, aujourd’hui vous avez peut-être fait partie des ravies de sentir le doux baume de l’amour dans les rues, ou de ceux irrités par la moindre rose ou chanson de Cabrel.

Dans tous les cas que vous soyez de ceux qui n’ont pas reçu leur rose, qui ce soir mangerons leur 3 fromages en tête à tête avec Real – PSG ou Crazy stupid love, que de toute façon la St Valentin « c’est juste commercial ».
Ou que vous soyez de ceux qui aime l’amour, ne sont qu’amour et sentent la fraise, @Cecile_hoodie saura mettre tout le monde d’accord.

Loin d’être un cupidon ordinaire, c’est muni de son appareil photo qu’elle shoot en plein dans le mile avec ses photographies, elle s’empare de thèmes comme l’amour, la passion ou les âmes torturées avec un esthétisme bien à elle. L’artiste est française, commence à se faire une petite place sur instagram forte de ses 16.4k abonnés, et a accepté de répondre à nos questions.

 

 

1. Salut, tu peux te présenter un peu ?  Ton âge, ton prénom, ce que tu fais dans la vie ? Ce que tu aimes ?  

Je m’appelle Cécile, j,’ai 34 ans (sic), je suis infirmière dans un bloc opératoire à Reims et aussi maman. J’aime la musique rock, les thrillers, les arbres en fleurs, la raclette et bien sûr la photo.

 

2. Comment et quand as-tu commencé la photographie ? 

Au début de mon insta je faisais des photos plus personnelles (mais déjà avec un aspect esthétique), avec un iPhone 5C, puis on me l’a volé et j’ai du repasser à l’iPhone 4 pendant quelques mois. J’étais tellement frustrée de la mauvaise qualité des photos que j’ai investi dans un vrai appareil (un Canon 750D pour info).

 

3. Tout ton insta tourne autour d’un esprit qu’on pourrait qualifier de « girly – tumblr », pourquoi tu as choisi cet univers en particulier ?

C’est une évolution naturelle. Au début c’était plus un univers vintage (avec filtres etc), après sont venues les lumières colorées, les néons…Mais au-delà de l’esthétique, il manquait un aspect plus profond à mes photos, que j’ai trouvé avec mes images à messages suggérés ou clairement exprimés. Sinon l’univers Tumblr m’a toujours attiré, et le coté girly parce que je suis moi-même une fille je pense 😉

 

4. Y a-t-il des artistes, des personnes qui t‘ont inspiré et qui ont marqué tes créations ?

Sofia Coppola et David Lynch sont des réalisateurs qui m’inspirent pas mal. Sur instagram j’aime particulièrement Signe Pierce, Flicka Elisa, Sarah Bahbah. Je m’inspire aussi beaucoup de musiques quand je prends ou retravaille mes photos, en écoutant des groupes comme Air, Massive Attack, My Bloody Valentine

 

5. Et tes inspirations au quotidien tu les trouves où ?

Dans mes expériences passées ou actuelles. Mon univers est très adolescent, j’ai eu une crise d’adolescence très forte, avec tous les clichés de l’ado (mal-être, complexes physiques, rejet de la société, des parents, événements traumatisants, isolement volontaire, envies suicidaires). A l’époque je pensais vraiment ne pas survivre à cette période horrible. Et c’était un temps où il n’y avait pas internet comme maintenant, et pas de réseaux sociaux. Je pensais être anormale, marginale, et seule dans mon mal-être. Je l’exprimais par l’écriture et le dessin, mais je pense que ça me fait du bien de pouvoir sortir tout ça maintenant, même 20 ans après. Et je suis contente que ça parle aux gens, qui vivent un mal-être comme je l’ai vécu, et que ça leur fasse du bien (en tous cas dans les retours que j’en ai), C’est ce qui me motive le plus j’avoue.

  

 

6. Tu fais tes photos dans un studio ? Chez toi ?

Je n’ai pas de studio, je fais tout chez moi, souvent avec ce que j’ai, c’est beaucoup de système D. Par exemple le satin rose qui apparait souvent dans mes photos est en fait un short de pyjama…

 

7. Sur quel genre de post tu as le plus de retours ? 

Sur les posts à connotations plutôt féministes, girl power. Je suis suivie par 80% de filles alors ceci explique sûrement cela.

 

8. Certains de tes posts ont des connotations sexuelles mais tout en subtilité, malgré ça tu as déjà été censuré par instagram ? 

J’essaie de ne jamais être vulgaire ou trop sexy (pour éviter la censure et les mecs lourds), mais j’ai connu malgré tout ma première censure il y a une paire de semaines. Une photo de culotte avec noté un « um, no » dessus, mais une culotte ni sexy, ni transaprente, sans camel-toe ni rien. Je ne m’y attendais pas du tout, et j’ai eu du mal à comprendre, tout comme mes abonnés.

 

9. Le thème de l’amour est récurrent sur ton insta, pourquoi ce « je t’aime, je te déteste » ? 

c’est un thème universel qui parle à tout le monde. Mon travail s’intéresse pas mal aux sentiment exacerbés qu’on peut ressentir dans des situations particulières (ruptures, conflits, passion etc). C’est principalement pour cette raison qu’on retrouve pas mal d’insultes dans mes photos. et ça laisse à chacun le souhait d’y voir ce qu’il a envie d’y voir et de l’attribuer à sa propre histoire et à ses propres expériences (genre à son ex par exemple).

 

10.  La rose ça a une signification particulière pour toi ? 

Je mets beaucoup de fleurs en général dans mes photos et surtout des roses. C’est un gros symbole d’amour, de passion, de rendez-vous amoureux… Et esthétiquement à photographier et mettre en scène c’est un vrai plaisir.

 

 

11. Est-ce que faire de l’art pour Intagram (consommable, sur lequel on ne s’arrête pas plus de quelques secondes) peut être un frein à ta créativité ? Ou à l’inverse ça te pousse à te dépasser dans tes idées et ton innovation ? 

je ne suis pas vraiment d’accord avec toi sur l’aspect consommable d’instagram (et du net en général). Je pense que les photos y sont moins éphémères que lors d’expositions IRL. Dans une salle d’expo, les gens verraient mes photos quelques secondes puis passeraient à autre chose et les oublieraient vite. Sur le net ils peuvent les enregistrer, les capturer, les partager, les faire vivre en gros.

 

12. C’est dur de trouver un @ quand on est un anonyme et qu’on compte publier des photos de chats et de gâteaux, j’imagine que quand on a un projet derrière ça doit être encore plus compliqué, comment t’es venu le tien ? 

Hoodie c’est un pull à capuche en anglais, et « capuche » c’est le surnom que m’avait donné un de mes amis (parce que je portais souvent des trucs à capuche à l’époque) qui est décédé il y 4 ans. Une des personnes les plus solaires que j’ai connu et qui s’est retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment, en se faisant poignardé par un mec ivre en pleine rue. Ce pseudo c’est une façon de lui rendre hommage, encore plus maintenant que ce compte rencontre du succès et qu’on me demande l’origine de mon blaze.

 

13. Ton compte insta préféré ?

Le compte de Signe Pierce. Son univers coloré et vaporwave m’a tout de suite tapé dans l’oeil. Et c’est une vraie artiste, avec de vraies idées et de vrais engagements.

 

14. Ta couleur préférée ? 

Le rose! En tous cas pour mes photos.

 

 

15. Tes projets du moment et pour plus tard ?

Je n’ai pas de projets d’expositions dans l’immédiat. Pour moi ma meilleure salle d’expo c’est internet, qui est comme une galerie artistique continue. Je vais continuer à faire mes petites photos comme j’aime le faire. Mais si je pouvais j’aimerais bien avoir des projets dans l’univers vidéo. Toujours avec mon esthétisme à moi mais en images non figées (pour moi le cinéma reste la meilleure façon de faire passer des émotions aux gens).

 

16. Un mot de la fin ?

Je ne sais pas trop… peut-être « joyeuse fucking Saint-Valentin à tous » <3

 

 

Alexia.K

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *