[INTERVIEW x Barbara Pravi] – T’imagines tu vois ton grand-père pleurer parce que tu lui as écrit une chanson ? Y’a que ça de vrai.

Si tu devais te décrire avec des adjectifs ?

Sincère, Drôle… parfois !

Parfois ou souvent ?

Euuh..parfois.. nan souvent ! De bonne humeur, toujours de bonne humeur

Si aujourd’hui tu devais faire un métier autre qu’auteur compositeur mais dans le domaine artistique ce serait quoi ?

J’ferais des clips j’pense, ou alors directrice artistique dans la vidéo j’pense, pas la musique, parce que j’ai pas d’idées pour les autres gens.
Mais vidéo carrément !

T’aimes bien la vidéo ?

Je co-réalise tous mes clips, j’ai une équipe, j’bosse avec eux depuis KID. Depuis j’bosse qu’avec eux, là on à fait 4 clips qui sortiront le 15.
Moi j’écris ce que j’aimerais,  ce à quoi je pense en fonction des chansons etc, et ensuite je vais voir Stéphane, qui est réalisateur, et on discute et on monte tout ensemble.
Moi je lui apporte les idées de base et ensuite c’est une discussion, comme une co-écriture.

 

 

La comédie musicale ça t’a apporté quoi pour ta carrière solo ?

C’était la  première fois que je montais sur scène, mais après pour ma carrière solo ça m’a pas apporté.. c’est-à-dire que que j’bossais déjà mon projet à côté, et ça m’a surtout apporté des choses que je revivrai plus, c’est-à-dire l’esprit d’équipe, le fait d’être avec d’autres gens..

T’as fait Taratata ?

Ouuuui

Pas trop stressant ?

Ah c’est horrible. C’est tellement stressant, que quand j’suis sortie, je ne me souvenais de rien. Mais vraiment, un trou noir. J’ai découvert l’émission en même temps que vous.

T’en es satisfaite, de ton passage ?

Ouais, ouais.. c’est dur, c’est toujours dur d’avoir un avis, c’est comme là, j’viens de faire  Touche pas à mon poste, j’ai revu le replay, je suis incapable de vous dire si je me suis trouvée bien ou pas.
Parce que c’est super bizarre, tu vois des détails que les autres ne voient pas sur toi. En fait je me supporte pas, quand je m’écoute parler je m’énerve.. du coup c’est horrible haha.
Mais c’est à ça que sert l’entourage, j’ai une confiance aveugle en Lou (qui est sa manageuse)

Tu peux nous parler de ton passage chez TPMP, comment ça s’est fait.. comment t’y es allée ?

 

J’y suis allée en UBER ! (rires).
C’était super, franchement c’était super cool. C’était une expérience assez dingue.

 

Tu parles souvent de fleurs, (Dans DEDA et « On s’éveillera »), sur ta cover y’a des fleurs :pourquoi autant de fleurs ?

La couronne de fleurs sur la pochette de l’EP a été faite par deux fleuristes, c’est devenu des vrais vrais amis, ils me pretent tout le temps des fleurs, c’est des fausses fleurs mais c’est des très très très belles fausses fleurs.
C’est une qualité de dingue, quand tu vas dans la boutique, le seul truc qui manque c’est l’odeur quoi.
Et puis j’adore les fleurs, j’trouve que ça exprime plein de choses, là ça sort en été, c’est le reflet de l’été, c’est plein de couleurs.
J’trouve ça super intéressant, c’est ce que tu donnes à la naissance, c’est ce que tu mets sur les tombes à la mort, donc ça te suit toute ta vie en fait.
Ca germe, ca éclot, y’a des rapports à la vie humaine que j’trouve ça super intéressant.

 

On s’demandait aussi, est-ce que Saint Raphael c’est une ville importante à tes yeux ?

 

Bah ouais ! J’y vais depuis que j’ai … Vous connaissez ?

Euuh, juste de nom mais jamais été !

Bah c’est très sympa ! C’est hyper cool, j’vais la-bàs depuis que je suis toute petite en fait. J’y allais à toutes mes vacances scolaires, parce que mes grands parents y vivent, DEDA vit là-bas.

 

 

C’était surement voulu, mais je trouve que pour un premier projet il est vachement intimiste.

En fait, j’ai eu le temps de le bosser, ça fait 3 ans que je suis chez Capitol et ça fait « seulement » un an que ça se met à se développer pour moi, ça veut dire que les deux années précédentes j’ai tout retravaillé.
Y’avait une cinquantaines de morceaux que j’ai jetés
La chance que j’ai eue, pendant ces deux ans, c’est que j’ai cherché ce que je voulais réellement, quel son je désirais, ce que je voulais raconter, et je voulais être sûre de chaque moment au moment de la sortie du projet.
C’est deux années là auront servi à trouver ce que je voulais être.

 

Si t’avais sorti ton projet, il y a deux ans du coup, tu penses que tu n’aurais pas été assez mature ?  Pas assez prête ?

Déjà, c’est un métier qui a beaucoup de codes. Surtout quand t’es une nana, ça peut être hyper compliqué. On veut souvent te faire dire des choses que tu ne penses pas.
Si j’avais sorti quelque chose il y a deux ans peut être que je ne l’aurais pas assumé aujourd’hui
Parce que entre 20 et 25 ans ; t’es en constante évolution tu vois. Par contre, il y a certaines choses qui restent vraies et qui resteront vraies toute la vie.
Ce que je dis dans mon EP, je le penserai toute ma vie parce que ce sont des projets qui resteront.

C’est grâce au côté autobiographique..

Totalement ! En fait, quand t’arrives à être sincère dans ce que tu veux dégager, ce que tu es, ce que tu racontes, c’est des choses qui se dénatureront jamais.
Bon après peut être quand j’aurai 80 ans j’aurais la flemme de chanter « Pas grandir ».
Mais ce que je raconte dedans, c’est des choses qui sont tellement vraies, ou qui ont tellement compté à un moment donné que j’peux pas les renier.
Et c’est ça qui est important je pense.

 

Pour toi, c’est quoi le plus important, le texte ou la mélodie ?

Pour moi le plus important, c’est le texte. Et d’ailleurs je commence toujours par le texte. Pour mes chansons, j’ai toujours un texte et après il est adaptable selon la mélodie..

 

 

C’est pas trop handicapant parfois ?

Pas du tout, au contraire ! J’trouve que c’est super intéressant parce que ça te fait bosser d’une autre manière.
Quand tu commences par le texte et non par la mélodie, les mots auront beaucoup plus de poids.

Deda, il a écouté le son DEDA ? C’était pas trop stressant ?

C’était super émouvant. Surtout que là on a tourné le clip, je lui ai joué la chanson.. C’est hyper émouvant, nan t’imagines ? C’est à ça que ça sert la musique, même les mots, à véhiculer des émotions et à être sincère.
T’imagines tu vois ton grand-père pleurer parce que tu lui as écrit une chanson ? Y’a que ça de vrai.

 

Pour la fin, bonbon sucré ou pas bonbon sucré ?

Ahhhh, les bonbons qui piquent grave. Genre langue de chat c’est ma passion ça.

 

Pour aller la voir en concert le 28/06/2018 -> Billeterie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *