Ces nanas qui font vibrer la scène britannique

Mahalia, IAMDDB et Little Simz, ces 3 noms ne vous disent peut être rien mais retenez-les bien. Depuis toujours la scène musicale anglaise regorge de talents et fascine par son atmosphère particulière. Souvent ostracisée et noyée dans la masse musicale venue des Etats-Unis, elle n’en reste pas moins un réel terrain de jeu artistique où de nombreux personnages talentueux et remplis de potentiel progressent chaque jour.
Zoom sur 3 de ces personnages.

 

 

Mahalia Burkmar, plus connue sous son nom de scène Mahalia est une chanteuse, auteure et actrice anglaise originaire de Leicester. Repérée à l’âge de 13 ans, elle signe son premier contrat dans une grande maison de disques. Il faudra pourtant attendre quelques années avant de voir le fruit de son travail. C’est à 17 ans, exactement trois ans après sa signature que Mahalia ose enfin partager son art avec le monde.

Un silence stratégique qui lui a permis de peaufiner son art, de déterminer le genre d’artiste qu’elle voulait être (ou ne pas être) et de venir en force avec un EP de 4 titres nommé Change. Bercée dès son plus jeune âge par les mélodies d’Erykah Badu et des Fugees, on retrouve ces influences dans son dernier single Sober. Une production envoutante signée Maths time Joy, mise en abyme par son timbre chaleureux et son groove entrainant. Ce titre, vous renverra tout droit dans les années 90 (l’âge d’or du r’n’B, même si Mahalia insiste pour ne pas être cantonnée à un seul genre de musique) sans pour autant avoir l’air dépassé. Il puise sa modernité dans l’écriture habile de la jeune auteure, qui aiguise sa plume depuis ses 8 ans, et témoigne de l’éclectisme de son projet. Talentueuse, bien entourée (Change a été co-crée avec Nineteen85, le maestro derrière Hotline bling) Mahalia c’est la chanteuse à surveiller de près.

 

 

Simbi Ajikawo aka Little Simz aka Barz Simpson, est une rappeuse, musicienne et actrice
originaire de Londres.

A seulement 23 ans, Little Simz a déjà une multitude de projets derrière elle. Quatre mixtapes, cinq EPs et un album A Curious Tale of Trials + Persons sorti en 2015 sous son label propre, AGE: 101 Music. Intéressée par le rap et l’écriture dès l’âge de 9 ans, c’est à 14 ans qu’elle décide de se lancer professionnellement dans le monde de la musique. Elle achète le matériel d’enregistrement nécessaire et installe un studio dans sa chambre. Et ainsi, sa carrière est lancée. Elle se fait progressivement un nom dans la scène hip hop anglaise en enchaînant les projets entre 2010 et 2015. Celle qui définit son rap comme expérimental, inspire le respect et l’approbation de ses pairs. Le légendaire Jay-Z a partagé sa mixtape  Blanck Canvas  sur soundcloud en 2013 et Kendrick Lamar a co-signé l’un de ses titres. Parmi ces influences, Simbi cite Lauryn Hill, Missy Elliot, Fela Kuti ou encore Bob Marley.  Avec son écriture incisive, et son flow tranchant cette self-made woman surnommée Little Simz, a finalement tout d’une grande, pour découvrir son talent c’est ici.

 

 

IAMDDB, est la nouvelle pépite tout droit venue de Manchester. A seulement 20 ans, l’artiste indépendante, auteure

et productrice a réussi  à s’imposer avec un son qui lui appartient et un flow venu
d’ailleurs. Ni rappeuse ni chanteuse, mi rappeuse mi chanteuse, sa musique est un savant mélange entre trap harmonieuse, et cloud hip hop le tout teinté par des sonorités tropicales ou encore jazz urbaines. Avec un style aussi travaillé que ses mélodies, IAMDDB ne passe pas inaperçue. Dans la même lignée que d’autres artistes féminines telles que Princess Nokia, elle a une personnalité affirmée, a des choses à dire et ne s’en cache pas. C’est d’ailleurs un thème qui est récurrent dans ces textes : rester soi même.  Son dernier single Shade, issu de son projet VIBE VOL 2 sorti plus tôt cette année, en est la preuve. IAMDBB est là, et elle compte bien rester.

 

Eden Kuvula

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *