Woman with attitude : Arvida Byström

Arvida Byström est une photographe, artiste et mannequin suédoise. La jeune femme d’une vingtaine d’année adore prendre des selfies depuis l’âge de 12 ans. Suite à cela elle a développé une esthétique hyper intéressante qu’on peut découvrir chaque jour sur son Instagram. Pour ceux qui ne sont pas habitués, ses photos peuvent paraître déroutantes. Un corps de femme avec une esthétique de fille, du rose sur la plupart de ses vêtements, des cheveux qui changent régulièrement de couleur, le teint pâle de son visage aux traits doux et innocents, contrastent avec des images de ses poils dans tous les sens et de pêches en sous-vêtements.

 

 

En 2012, elle est à l’origine d’une série de photos publiées sur le media Vice autour des règles. Attention, Parental advisory explicit content. Les photos montrent plusieurs femmes dans des scènes du quotidien, révélant de façon très esthétique quelque chose qui est arrivé au moins à toutes les filles sur cette terre, une tache de sang pendant les règles. Les photos sont simples, banales, mais provocantes. Les différents modèles photographiés, transmettent une idée de normalité et de « rien à foutre ». On valide ce travail exprimant librement et sans complexe ce côté (plus ou moins apprécié) de la vie de nombreuses filles et femmes !

 

Récemment, dans le cadre d’une campagne pour Adidas, l’artiste et mannequin a défrayé la chronique et affolé les réseaux avec une photo d’elle montrant ses jambes poilues. Même si beaucoup de ses followers, déjà habitués à sa personnalité ont adoré, elle a néanmoins reçu de nombreuses insultes et menaces de viol. Le 25 septembre dernier, elle a posté une photo de cette campagne sur son Instagram, et en légende, elle a dénonçait cette vague de violence.

« Ma photo de la campagne Adidas Superstar a reçu beaucoup de commentaires agressifs la semaine dernière. Je suis blanche, sans handicap, cis [personne dont l’identité de genre correspond au genre de naissance], avec comme seul détail non conforme quelques poils sur mes jambes. J’ai littéralement reçu des menaces de viol dans ma boîte de messages personnels. Je ne peux même pas imaginer ce que c’est de ne pas avoir tous ces privilèges et essayer d’exister dans ce monde. J’envoie de l’amour, essayez de vous rappeler que tout le monde ne vit pas les mêmes expériences personnelles. Merci aussi pour tout l’amour, j’en ai reçu beaucoup aussi. ».

Ces réactions plus qu’excessives des personnes menaçant Arvida, montrent bien qu’il n’est pas facile de changer les mentalités. Raison supplémentaire pour soutenir ces femmes essayant de remettre en question les normes de nos sociétés actuelles, ainsi que ses exigences envers les femmes.

 

Murielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *